MENU

Isolement

COMMENTAIRES: 7
  1. février 06, 2015 by Nerevar Reply

    Hey, je me suis assez retrouver dans ta vidéo, le dégoût pour l’école qui grandit avec l’état larvaire dans lequel me plonge la fac de droit ( meilleur idée du monde, aller en droit en étant bordélique et rêveur pour faire plaisir aux parent 🙂 ).

    La partie sur la natation m’a fait sourir, ne sachant pas nager et venant juste de m’inscrire à un cours (tu crois aux liens/réincarnations/spiritualisme à deux balles ?) Mais du coup tu va faire quoi? Et tu t’es arrêter où en cours?

    • février 06, 2015 by Flo Reply

      Je vais essayer de décrocher un contrat en alternance dans la post-prod son. L’objectif c’est SURTOUT de trouver du boulot parce que c’est marrant cinq minutes.
      Bon courage à toi dans ton parcours personnel !

  2. février 07, 2015 by Dunmorix Reply

    Je me suis également retrouvé dans ta vidéo. Surtout niveau timidité, en fait. Les « Eh bin dis donc, il s’lâche! » m’insupportent au plus haut point (comment ça, ça sent le vécu?!). Après, il ne faut pas leur en vouloir, ils ne sont habitués qu’à voir une personne ultra réservée (que certains qualifieraient de coincée…), alors forcément, lorsque ladite personne fait quelque chose de « fou » (souvent quelque chose qui est parfaitement basique pour une personne « normale » d’ailleurs), ça les choque. Ils ne se doutent pas une seule seconde qu’au fond on ne se lâche pas vraiment, on agit simplement sous une envie (mûrement réfléchie ou non). On fait ce que l’on veut au final.
    Quant à l’état larvaire, je ne connais que trop bien malheureusement. Du haut de mes 23 ans, j’ai du cumuler au moins 3 années sabbatiques. Principalement dû à un échec ou un désintéressement scolaire (la paresse a beaucoup joué aussi 😛 ). Au début, ça va, c’est plaisant, on a le temps pour ce que l’on veut faire, mais très vite, comme tu l’as dit, on commence à réfléchir sur soi-même. Dans mon cas, je me suis rapidement senti particulièrement nul.
    Après, contrairement à toi, je suis d’un naturel optimiste. Je me disais sans cesse que, de toute façon, ça irait mieux un jour. J’avais un peu raison.
    Aujourd’hui ça va quand même bien mieux, même si je ne fais pas totalement ce que je veux (la réalisation cinématographique reste ma priorité numéro un! 😀 ). J’ai un boulot qui me prends pas trop de temps (et qui me permet d’ailleurs de « travailler » ma timidité, en étant auprès d’enfants…je peux d’ailleurs aider les plus timides d’entre eux, qu’au moins ils deviennent meilleurs que moi 😀 ), et une petite vie plutôt tranquille pour le moment. Et je (re)commence à sortir (merci l’argent).

    Bref, je ne suis peut-être pas le meilleur pour donner des conseils, mais je pense juste que tu n’as pas trop à t’en faire. Tu as quand même du talent dans certains domaines (le son? la vidéo? 😛 ). A force d’efforts (et d’optimisme! 😉 ), tu devrais pouvoir accomplir tes objectifs, quels qu’ils soient. Non?

    • février 07, 2015 by Flo Reply

      Oui.

      • février 07, 2015 by Dunmorix Reply

        Ravi de voir ta positivité !

  3. février 11, 2015 by Yuri Burlack le cosaque Reply

    Essayes la fac de psycho si tu veux retourner à l’école. J’aime toujours autant ce que tu fait.

Laisse un commentaire désopilant !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.